Guide complet sur les pompes à chaleur.

Pompe à chaleur réversible : prix, fonctionnement et installation

Pompe à chaleur réversible : prix, fonctionnement et installation

Le chauffage occupe une place importante dans un ménage. En plus de constituer un poste de dépense très important du budget, il permet d’améliorer le confort thermique de votre espace de vie pour vous procurer plus de bonheur. Compte tenu de son rôle essentiel, il est important de bien le choisir pour bénéficier d’un bien-être optimal. Aujourd’hui, la pompe à chaleur réversible constitue un dispositif très plébiscité qui répond parfaitement aux besoins de chauffage. On vous en dit plus.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur réversible ?


Il convient de rappeler que les pompes à chaleur sont des dispositifs de chauffage thermodynamique et économique considérés comme sources d’énergie renouvelable. Utilisées pour la production d’eau chaude sanitaire, le chauffage ou le refroidissement d’une pièce, elles puisent les calories présentes dans l’environnement (air, eau ou sol) pour fournir à votre logement de l’énergie sous forme d’eau ou d’air chaud ou froid (lorsqu’ils sont utilisés pour la climatisation).

Pour ce qui est de la pompe à chaleur réversible, elle constitue un modèle particulier de pompe à chaleur. En effet, elle possède la capacité de réchauffer votre logement en hiver et de le refroidir en hiver. Elle génère donc de la chaleur ou du froid selon la température extérieure.

Quel est le principe de fonctionnement d’une PAC réversible ?

À l’instar de toutes les pompes à chaleur, le modèle réversible fonctionne sur le même principe qu’un réfrigérateur en suivant un cycle thermodynamique. Son circuit frigorifique se compose de quatre principaux éléments :

  • un évaporateur ;
  • un compresseur ;
  • un condenseur ;
  • et un détendeur.

Dans la pratique, une PAC réversible se compose de deux unités : l’une externe et l’autre interne. En mode chauffage, la première se charge d’absorber les calories présentes dans l’air extérieur grâce à un fluide frigorigène ou caloporteur. Après évaporation de ce fluide, le gaz obtenu est dirigé vers le compresseur pour être comprimé. Sa température s’élève alors puis il est évacué vers le condenseur.

Une fois parvenu à ce dernier, le gaz libère ses calories et retrouve son état liquide. La chaleur est alors diffusée à l’intérieur de votre domicile à travers l’eau ou l’air. Enfin, le fluide passe par le détendeur où sa pression est abaissée pour le rendre apte à absorber de nouvelles calories. Le cycle recommence. En mode climatisation, le cycle s’inverse et le dispositif puise l’air chaud à l’intérieur de votre logement pour le rejeter à l’extérieur. De la même manière, l’air chaud est aspiré de l’extérieur et refroidi grâce à un fluide frigorigène avant d’être libéré dans votre habitation.

Quels sont les différents types de PAC réversible ?

Selon la source d’énergie, il existe différents types de pompes à chaleur réversibles.

La pompe à chaleur air-air

De la catégorie des pompes à chaleur aérothermiques, la pompe à chaleur air-air est un dispositif qui permet de réchauffer ou de refroidir votre domicile en absorbant les calories disponibles dans l’air. Il les transforme alors en air chaud ou en air froid selon le mode d’utilisation. Le PAC air-air constitue l’un des modèles de pompes à chaleur les plus utilisés et les plus prisés. Quand bien même il n’est pas aussi performant qu’un véritable système de climatisation, il présente une très grande efficacité, en climat doux notamment.

En général, ce dispositif est disponible en modèles Split (une seule unité) et multisplit. Dans ce dernier cas, il se compose de plusieurs blocs internes, jusqu’à neuf, pour refroidir ou réchauffer le maximum de pièces.

La pompe à chaleur air-eau

Tout comme le précédent, la pompe à chaleur air-eau fait partie de la catégorie des pompes aérothermiques. Cela signifie qu’elle fonctionne en absorbant les calories contenues dans l’air. Ici, le dispositif permet d’élever ou de baisser la température d’un circuit d’eau à travers un plancher chauffant, un plancher refroidissant ou un radiateur.

Dans le cas d’une pompe à chaleur réversible air-eau, le module intérieur sert d’intermédiaire entre le dispositif de chauffage, le système de stockage d’eau chaude sanitaire d’eau chaude sanitaire et les différents émetteurs (ventilos convecteurs, radiateurs et planchers chauffants ou refroidissant) en assurant la transmission de la chaleur. Même si ce système est moins efficace qu’un dispositif d’air conditionné, il reste une solution de refroidissement très économique.

La pompe à chaleur géothermique

Contrairement aux pompes à chaleur aérothermiques, les modèles géothermiques n’absorbent pas les calories contenues dans l’air, mais dans le sol ou dans l’eau. Cela dit, on distingue les systèmes sol-eau et eau-eau. Un dispositif de chauffage géothermique vous permet d’extraire l’énergie du sol et de l’eau pour élever la température d’un circuit d’eau afin de réchauffer votre intérieur. En optant pour un dispositif eau-eau, vous bénéficierez de très grandes performances puisque celui-ci fonctionne grâce à l’eau d’un puits, d’une rivière ou d’un lac comme source d’énergie. Bien évidemment, ce type de pompe à chaleur est disponible en modèle réversible pour réchauffer ou refroidir votre intérieur.

Comment installer une pompe à chaleur réversible ?

Installer une pompe à chaleur réversible n’est pas une opération très difficile. Ce système se compose d’une unité externe à poser à l’extérieur de votre logement et d’un module intérieur (plusieurs unités intérieures dans le cas d’un kit multisplit). Cela dit, la mise en place et les jonctions dépendront du type de PAC que vous choisissez. Quand bien même aucune autorisation particulière n’est requise pour l’installation d’une pompe à chaleur, il est préférable de vous tourner vers un spécialiste, de préférence un artisan professionnel, qualifié et reconnu garant de l’environnement (RGE). Vous avez ainsi la certitude que la mise en place de votre dispositif de chauffage est réalisée dans les meilleures conditions.

Quel est le prix d’une PAC réversible ?

Compte tenu de sa double fonctionnalité, il est plutôt logique qu’une pompe à chaleur réversible coûte plus cher qu’une pompe à chaleur classique. Le prix de ce dispositif varie d’un modèle à un autre et est conditionné par de nombreux facteurs. Il s’agit notamment :

  • du type de PAC choisi ;
  • des coefficients de performance COP et EER qui indiquent respectivement l’efficacité du système en mode chauffage et en mode climatisation ;
  • la surface à réchauffer ou refroidir et le nombre de pièces ;
  • la difficulté d’installation de la pompe à chaleur réversible ;
  • et les différentes fonctionnalités choisies en option : thermostat, dispositif de contrôle ou de programmation du fonctionnement de la PAC, etc.

Pour installer une pompe à chaleur air-air, vous devez prévoir une somme de 5000 à 8000 euros, installation incluse. Cet investissement est un peu plus élevé pour une pompe à chaleur réversible air-eau qui vous coûtera entre 6000 et 13 000 euros. Si vous choisissez d’y ajouter un thermostat, vous devez être prêt à faire face à une augmentation de votre facture de près de 300 euros.

La pose d’une pompe à chaleur géothermique réversible nécessite une dépense encore plus importante. Vous devrez dépenser entre 14 000 et 18 000 euros selon la source d’énergie. Quel que soit le modèle choisi, vous devez prévoir quelques euros de plus pour couvrir les frais d’entretien de votre système de chauffage.

Quels sont les avantages d’une pompe à chaleur réversible ?

L’installation d’une pompe à chaleur réversible présente de nombreux bénéfices. Qu’il s’agisse de votre premier dispositif de chauffage ou d’une rénovation, il s’agit d’une grande amélioration énergétique qui vous fait réaliser de grandes économies.

Un dispositif facile à installer

La pompe à chaleur réversible constitue un dispositif très simple d’installation. Grâce à un appareil unique, il vous permet d’assurer votre confort thermique en été comme en hiver, réduisant ainsi vos dépenses d’installation. La mise en place d’un tel dispositif est encore plus simple lorsque vous choisissez un modèle air-air. Avec celui-ci, aucun système de chauffage central n’est nécessaire. Il suffit de poser et d’assurer les jonctions entre un compartiment à l’extérieur puis un autre à l’intérieur, et le tour est joué.

Un faible impact environnemental

L’installation d’une pompe à chaleur réversible constitue un véritable choix écologique. Bien qu’elle fonctionne avec de l’électricité, ce système utilise les calories présentes dans la nature (air, eau et sol) pour produire l’énergie nécessaire au réchauffement et au refroidissement de votre maison. De fait, les pompes à chaleur sont classées dans la catégorie des énergies renouvelables.

De même, leur rendement énergétique étant positif, ce type de chauffage est constitué comme un meilleur choix comparativement aux systèmes de chauffage traditionnel. En effet, ils ont un faible impact sur l’environnement puisqu’ils émettent moins de dioxyde de carbone (CO2).

Une double fonctionnalité

Comme vous l’aurez compris, les pompes à chaleur réversibles ont la particularité de posséder une double fonctionnalité. Ce dispositif unique vous permet à la fois de réchauffer et de refroidir votre intérieur selon la température externe. Vous bénéficiez donc d’un excellent confort thermique avec des températures agréables sur toute l’année.

D’un autre côté, cette double fonctionnalité vous permet de mieux profiter de votre espace. Vous n’aurez pas à vous encombrer avec plusieurs équipements puisque la même unité permet de réchauffer et de refroidir votre espace intérieur. Certains modèles cumulent même trois fonctions en ajoutant aux deux précédentes la possibilité de produire de l’eau chaude sanitaire.

Un système économique et ergonomique avec un bon rendement

Au-delà de la possibilité de baisser ou d’élever la température de votre habitation avec un seul dispositif, la PAC réversible constitue un excellent choix économique. Utilisée en rénovation ou en construction, elle vous permet de réaliser d’énormes économies sur vos factures d’énergie.

Si ce type de chauffage présente une grande efficience pour le réchauffement ou le refroidissement, son contrôle paraît encore plus intéressant. Avec une application mobile, vous pouvez facilement gérer et programmer votre installation : allumage du climatiseur le matin, baissé de température dans la nuit, etc. Vous pourrez ainsi optimiser votre confort énergétique et votre consommation d’énergie.

Comment bien choisir sa pompe à chaleur réversible ?

Si la pompe à chaleur réversible constitue un excellent choix en matière de chauffage, vous devez savoir choisir votre dispositif. Pour mieux vous orienter, vous pouvez commencer par réaliser une analyse de vos besoins pour mieux orienter votre choix.

Ensuite, vous pourrez prendre en compte les critères suivants :

  • le coefficient de performance saisonnier qui définit la performance de votre dispositif pour le chauffage ;
  • le coefficient d’efficience énergétique saisonnier (SEER) qui définit la performance de l’appareil en mode climatisation ;
  • la puissance de la pompe ;
  • l’étiquette d’énergie qui indique le niveau de consommation électrique ;
  • le niveau du bruit engendré par l’appareil ;
  • les options de pilotage et le prix.

En vous appuyant sur ces différents éléments, vous pourrez choisir la PAC qui répond le mieux à vos besoins. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à lire les commentaires et avis de clients sur internet afin de vous assurer de la qualité des dispositifs proposés.

Quelles sont les aides à l’installation d’une PAC réversible ?

Installer une pompe à chaleur réversible constitue un projet fortement encouragé par l’État. À cet effet, il a mis en place des dispositifs pour vous accompagner dans la réalisation de cette opération.

Il s’agit de subventions ou de primes dont le montant varie en fonction des travaux à réaliser et du revenu fiscal de référence de votre ménage. Pour l’installation de votre PAC réversible, vous pouvez prétendre à :

  • la prime énergie Monexpert ;
  • l’aide MaPrimeRénov » ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • la prime Habiter mieux sérénité de l’ANAH.