Pompe à chaleur

Pompe à chaleur air-eau: information complète sur son fonctionnement

Pompe à chaleur air-eau

Tout savoir sur la pompe à chaleur air-eau

Envie de chauffer votre logement tout en bénéficiant d’une eau chaude sanitaire à moindres frais ? Laissez-vous séduire par la pompe à chaleur air-eau et son système révolutionnaire. Ce système de chauffage plébiscité par de nombreux ménages utilise l’air comme source d’énergie gratuite et inépuisable. On vous aide à en savoir plus sur ce système rapide et efficace.

Comment fonctionne la pompe à chaleur air-eau ?

Pompe à chaleur air-eau
Pompe à chaleur air-eau

S’il est vrai que la pompe à chaleur air-eau est un appareil unique, son système de fonctionnement est tout aussi exceptionnel. L’appareil utilise les calories qui sont présentes dans l’air afin de les transformer en chaleur. C’est cette chaleur qui va chauffer l’eau et qui sera distribuée dans le logement.

La pompe à chaleur air-air fonctionne sur un principe similaire, car elle utilise les calories présentes dans l’air pour créer de la chaleur qui est renvoyée sous forme d’air chaud. Contrairement à la pompe à chaleur air-air, le modèle air-eau puise les calories dans l’air, mais utilise l’eau pour transporter la chaleur.

Pompe à chaleur air-eau : un moyen idéal de réaliser des économies

Comme c’est le cas avec la pompe à chaleur air-air, la pompe à chaleur air-eau permet de faire des économies conséquentes en matière d’énergie. On estime que l’installation de ce système permet de diviser les factures de chauffage par 4.

Puisque l’énergie captée dans l’air pour faire fonctionner la pompe à chaleur air-eau est gratuite, il est possible d’amortir le prix d’achat de sa pompe à chaleur facilement. En effet, pour 1 kWh d’énergie utilisée pour faire fonctionner l’appareil, celui-ci produit en moyenne 3 kWh de chaleur.

Comment choisir une pompe à chaleur air-eau ?

Comment choisir une pompe à chaleur air-eau ?
Comment choisir une pompe à chaleur air-eau ?

La pompe à chaleur air-eau est un système de chauffage économique et écologique. Toutefois, il est important de savoir qu’il existe deux modèles de pompes à chaleur qui sont : la pompe à chaleur air-eau monobloc et la pompe à chaleur air-eau bibloc.

Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur air-eau monobloc se compose d’un élément unique qui regroupe le module hydraulique ainsi que le compresseur. Une liaison hydraulique permet de faire la fonction jusqu’au circuit de chauffage.

Dans le cas de la pompe à chaleur air-eau bibloc, le compresseur est situé à l’extérieur de la maison et est séparé du module hydraulique. Ce dernier est positionné à l’intérieur de l’habitation et la liaison entre les deux se fait grâce à une liaison frigorifique.

En termes de performance, il est important de savoir que la pompe à chaleur air-eau bibloc est un meilleur choix que le modèle monobloc. Cependant, le coût du matériel ainsi que les travaux d’installation de la pompe à chaleur air-eau bibloc sont plus importants.

En outre, la réalisation des travaux d’installation nécessite l’intervention d’un professionnel. Celui-ci doit avoir une certification RGE ou QualiPac afin de vous assurer un travail impeccable et une qualité de réalisation indiscutable.

Outre les différents modèles qui existent, il est important de s’attarder sur la température de sortie de l’eau afin de bien choisir sa pompe à chaleur.

La question de la température de sortie de l’eau

Il existe deux technologies qui permettent de gérer la température de sortie de l’eau sur les pompes à chaleur air-eau. Chacun de ces systèmes permet de réaliser des économies conséquentes même si leurs applications sont différentes.

  •  La pompe à chaleur air-eau basse température

Avec ce type de pompe à chaleur, la température de sortie de l’eau est comprise entre 35 et 45 degrés. D’un point de vue technique, il est important de noter que ce type d’appareil offre un rendement supérieur aux pompes à chaleur haute température.

Cela se justifie par le fait que l’écart entre la température et la température de l’eau du circuit de chauffage est moins élevé. Si vous envisagez d’opter pour une pompe à chaleur basse température, sachez que celle-ci est recommandée dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation.

  •  La pompe à chaleur air-eau haute température

Contrairement à la pompe à chaleur basse température, le modèle haute température fournit une eau dont la température est de 65 degrés environ. Ce type d’installation est particulièrement recommandé dans le cadre d’une rénovation parce que la pompe à chaleur haute température permet de conserver votre système de chauffage si vous en possédez un.

Qu’en est-il des émetteurs de chaleur ?

Beaucoup de gens l’ignorent, mais le choix d’une pompe à chaleur passe également par le choix des émetteurs de chaleur le plus approprié. Il est important de savoir que la chaleur qui est générée par votre pompe à chaleur air-eau peut être diffusée grâce à 5 types d’émetteurs qui sont :

  •  les ventilo-convecteurs à eau ;
  •  les radiateurs basse température ;
  •  les radiateurs haute température ;
  •  le plancher chauffant/rafraîchissant ;
  •  les unités à cassette.

Choisir sa pompe à chaleur : que faut-il savoir sur le coefficient de performance ?

Lors du choix d’une pompe à chaleur, il est fréquent de prêter une grande attention au coefficient de performance. Il s’agit d’un indicateur dont le but est de comparer le rendement des pompes à chaleur. Le coefficient de performance met en balance le rapport entre la quantité de chaleur restituée et la consommation d’énergie requise pour faire fonctionner le compresseur.

Pour une pompe à chaleur qui affiche un coefficient de performance de 3.5, cela signifie que l’appareil produit environ 3,5 kWh de chauffage pour 1 kWh d’énergie consommée. Ainsi, le coefficient de performance permet en théorie d’évaluer les performances du produit.

Toutefois, il importe de différencier le coefficient de performance constructeur du coefficient de performance annuel moyen. Le coefficient de performance constructeur permet d’indiquer le rendement d’une pompe à chaleur lorsqu’elle fonctionne en condition optimale et à pleine puissance.

Quant au coefficient de performance annuel, il indique le rendement de l’appareil en condition d’utilisation réelle. Cette valeur est généralement plus basse que celle fournie par le constructeur puisqu’ici on prend en considération des éléments comme les modifications entraînées par des changements climatiques imprévus.

Quelle puissance calorifique faut-il choisir pour une pompe à chaleur air-eau ?

La puissance calorifique d’une pompe à chaleur air-eau est un indice qui permet de mesurer la capacité de l’appareil à produire de la chaleur. Il s’agit d’un paramètre qui se doit d’être précisément défini par le professionnel responsable de l’installation de votre pompe à chaleur.

Si la puissance calorifique de votre pompe à chaleur est surdimensionnée, celle-ci entraînera une surconsommation électrique. Par contre, si la puissance calorifique est sous-dimensionnée, vous risquez de souffrir d’un inconfort thermique puisque votre habitation ne bénéficiera pas de la qualité de chauffage nécessaire. Afin de bénéficier d’un confort optimal, la puissance calorique doit être comprise entre 5 et 20 kWh.

Choisir une pompe à chaleur : que faut-il savoir sur les normes en vigueur ?

Les normes permettent de mettre à la disposition des consommateurs des repères qualitatifs dont le but est de les aider à faire le meilleur choix. Comme c’est le cas pour la plupart des produits mis en vente, il existe des normes permettant de reconnaître les pompes à chaleur de bonne facture.

  •  La marque CE

Il s’agit d’un marquage obligatoire qui engage directement la responsabilité du fabricant en ce qui concerne la sécurité des consommateurs qui utilisent les produits conçus par l’entreprise.

  •  NF PAC

Cette marque est délivrée par l’Afnor et son objectif est de contrôler la mise en conformité des pompes à chaleur air-eau face aux normes qui sont en vigueur.

  •  QualiPAC

Créée en 2007, cette norme est attribuée uniquement aux entreprises qui installent des pompes à chaleur et qui respectent un cahier des charges très précis. Cette norme est particulièrement importante, car elle a été créée par l’AFPAC avec la collaboration de l’Ademe et EDF.

  •  Eurovent

Cette norme permet de certifier les performances de certains matériels en accord avec les normes européennes et internationales. Cette norme concerne les pompes à chaleur et elle garantit que des valeurs comme le coefficient d’efficacité frigorifique, la puissance ainsi que le coefficient de performance sont conformes aux valeurs indiquées par le fabricant.

Quels sont les principaux avantages de la pompe à chaleur air-eau ?

L’un des avantages principaux de la pompe à chaleur air-eau est qu’il s’agit d’un système de chauffage qui permet de réaliser d’importantes économies. On estime qu’avec ce système, il est possible d’économiser la somme de 1000 euros par an sur sa facture de chauffage.

La pompe à chaleur air-eau est également éligible aux aides financières de l’État. Il est ainsi possible de réduire votre investissement de départ. Par ailleurs, l’installation du système est facile et sa durée de vie est de 17 ans en moyenne.

S’il est vrai que la pompe à chaleur air-eau est un système écologique qui possède de nombreux avantages, il est important de savoir que certains désagréments accompagnent le choix de ce type de pompe à chaleur.

En premier lieu, vous devez savoir que l’unité extérieure de la pompe à chaleur air-eau est parfois bruyante. Ce désagrément peut être difficile à supporter pour certaines personnes. En plus, sachez que cette pompe à chaleur a besoin d’être couplée avec un chauffage d’appoint si vous habitez dans une zone où les hivers sont rudes.

En effet, lorsque la température descend en dessous de -5 degrés, la pompe à chaleur air-eau a du mal à fournir la chaleur nécessaire.

Combien coûte une pompe à chaleur air-eau ?

Combien coûte une pompe à chaleur air-eau?
Combien coûte une pompe à chaleur air-eau ?

Le tarif d’une pompe à chaleur varie en fonction de plusieurs facteurs comme : la marque, la technologie utilisée et le coefficient de performance du produit. Toutefois, sachez que le prix moyen d’une pompe à chaleur air-eau varie entre 10 000 et 16 000 euros.

Si vous possédez déjà un système de chauffage, sachez que la pompe air-eau s’adapte à un grand nombre de ces systèmes de chauffage. Par contre, si vous possédez un radiateur électrique, un changement de votre système de chauffage central est à prévoir.

Quelles sont les aides financières disponibles ?

La pompe à chaleur air-eau fonctionne presque entièrement grâce à de l’énergie gratuite. Ainsi, les consommateurs ont la possibilité de bénéficier de certaines aides au financement. Parmi ces aides, les plus intéressantes sont :

  •  la TVA à taux réduit à 5,5 % ;
  •  la prime énergie ;
  •  l’éco prêt à taux zéro ;
  •  le dispositif MaPrimeRénov.

Comment entretenir sa pompe à chaleur air-eau ?

Afin d’allonger la durée de vie d’une pompe à chaleur, celle-ci demande un entretien régulier. Au quotidien, un simple dépoussiérage de l’appareil est suffisant afin d’éviter que le système ne s’abîme.

Sachez par contre qu’il est nécessaire de faire appel à un professionnel afin que celui-ci contrôle le fluide frigorigène de l’appareil une fois par an. Ce type de contrôle est obligatoire et il est nécessaire pour les appareils qui contiennent plus de 2 kilogrammes de fluides frigorigènes.

S’il est possible de faire appel à n’importe quel professionnel certifié pour réaliser ce contrôle de routine, il est conseillé de souscrire un contrat auprès d’une entreprise spécialisée. L’intérêt de ce type de contrat est qu’il permet de couvrir la réparation de votre pompe à chaleur quand cela s’avère nécessaire. Cela vous évite ainsi de dépenser de l’argent pour acheter des pièces défectueuses par exemple.