Pompe à chaleur

Installation d’une pompe à chaleur : le guide pour y parvenir

Installer une unité extérieure
Installation d’une pompe à chaleur : le guide
Installation d’une pompe à chaleur : le guide

Installation pompe à chaleur

Encore appelée thermopompe, la pompe à chaleur (PAC) est un accessoire à installer obligatoirement dans une habitation. En effet, ce dispositif est chargé de transférer de l’énergie thermique d’une source froide vers une source chaude ou dans le sens contraire. De cette manière, cet appareil peut être utilisé à la fois comme un système de chauffage ou un système de refroidissement. Compte tenu de ses nombreuses fonctionnalités, il est alors crucial de disposer d’une thermopompe afin de pouvoir réchauffer sa maison en hiver ou la refroidir en temps de canicule. Évidemment, avant de profiter des bienfaits d’une pompe à chaleur, vous devrez l’installer convenablement. Comment s’y prendre pour aménager ce dispositif dans votre logement ? Cet article vous montre le processus.

Réaliser une étude thermique de votre logement

La pompe à chaleur est un système très performant qui peut facilement améliorer le confort thermique de votre logement en temps de canicule ou en hiver. Mais, bien avant d’installer cet appareil dans votre maison, il est premièrement recommandé de faire une étude thermique de votre logement. Indispensable, cette étude thermique vous permettra de connaitre d’abord la qualité de l’isolation de votre maison. Grâce à cette information, vous pourrez facilement choisir le type de pompe à chaleur qui pourra convenir à votre logement.

Outre la qualité de l’isolation, l’étude thermique permet aussi d’évaluer dans les moindres détails les déperditions d’énergies auxquelles votre logement est soumise. De cette façon, vous pourrez déterminer la puissance adéquate que votre pompe à chaleur doit desservir pour combler le logement sans qu’il y ait des pertes.

D’une manière simple, l’étude thermique est une étape cruciale qui vous aide à faire des économies d’énergie et à optimiser le rendement de la pompe.

Par ailleurs, il faut aussi préciser qu’en faisant une étude thermique, vous aurez une idée assez précise des travaux à réaliser ainsi que des dépenses à effectuer. Cela vous donne alors la possibilité de préparer un bon budget qui pourra couvrir toutes les charges au cas où vous ne bénéficieriez d’aucune aide financière. C’est pour cela qu’il est judicieux de faire une étude thermique bien avant d’amorcer le processus d’installation de votre pompe à chaleur. Pour que cette étude soit bien réalisée, il est recommandé de faire appel à des professionnels certifiés du domaine. Une fois que cette étude de faisabilité est réalisée avec succès, vous pourrez poursuivre l’installation de votre pompe à chaleur.

Choisir l’emplacement idéal pour entreposer la pompe à chaleur

À la suite de l’étude thermique, il faudra déterminer l’emplacement où vous devrez poser votre pompe à chaleur. Quel que soit son modèle, la pompe à chaleur doit être entreposée dans une zone qui pourra optimiser le fonctionnement de l’appareil. Alors, pour être sûr d’avoir placé votre dispositif dans un coin idéal de la maison, il faudrait que l’emplacement en question respecte les critères suivants.

La pompe à chaleur doit être éloignée des logements voisines

La pompe à chaleur peut aisément occuper une surface conséquente dans votre jardin. Pour ne pas gêner les maisons voisines, il est recommandé de placer votre dispositif loin de la clôture. De préférence, vous pouvez établir une distance d’au moins 15 mètres entre le système de votre pompe à chaleur et la clôture des voisins. Toutefois, il existe certains modèles de pompe à chaleur qui produisent assez de bruits. Ainsi, en fonction de l’intensité du bruit de l’appareil, augmentez la distance qui sépare les deux éléments.

La pompe à chaleur doit être à l’abri des vents dominants

Pour optimiser son fonctionnement, votre dispositif doit être placé dans un endroit où il vente très peu. En effet, les vents forts font baisser la température du milieu où se trouve votre pompe à chaleur. Mais, si la température aux alentours de votre appareil est trop basse, ce dernier risque de perdre en efficacité. Pour éviter cela, il est recommandé d’installer le système de votre pompe sous un hangar ou de le protéger avec des cloisons.

La pompe à chaleur doit être posée dans un endroit ensoleillé

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur revient à capter souvent la chaleur de l’air à l’extérieur pour la diffuser à l’intérieur de votre logement. De ce fait, pour être efficace, votre dispositif doit être exposé au soleil. Cela lui permettra de facilement capter l’air chaud. Comme endroit ensoleillé, la PAC peut être installée sur votre terrasse ou dans le jardin. De même, vous avez la possibilité de la mettre sur une dalle non couverte.

Choisir le modèle de pompe à chaleur qui convient à l’emplacement choisi

Une fois que vous avez déterminé l’endroit parfait pour votre dispositif, vous devez maintenant choisir le modèle de pompe à chaleur qui pourra être conforme aux besoins de votre logement. Pour bien choisir votre appareil, vous devrez vous baser sur plusieurs critères tels que le type de pompe à chaleur, le dimensionnement et le coefficient de performance.

Le type de pompe à chaleur

Sur le marché, il existe différentes catégories de pompes à chaleur. Selon vos préférences et les conditions de votre milieu, vous pourrez choisir le dispositif idéal. En parlant de catégories, vous pouvez avoir des :

  • Pompes à chaleur aérothermiques qui puisent la chaleur dans l’air ambiant ;
  • Pompes à chaleur géothermiques qui puisent la chaleur dans le sol ;
  • Pompes à chaleur hydrothermiques qui puisent la chaleur dans l’eau de la nappe.

Lorsque votre environnement ambiant est bien aéré, il vous serait profitable d’utiliser une pompe à chaleur aérothermique. Mais, dans les circonstances où ce serait votre sol qui est bien fluide, la meilleure option serait d’installer une pompe à chaleur géothermique.

Outre ces éléments, faites le choix de votre dispositif selon son prix ou les avantages de chaque pompe. En analysant les conditions de votre milieu, vous pourrez choisir le dispositif idéal.

Le dimensionnement

Ce critère est très déterminant lors de l’achat de votre pompe à chaleur. En effet, il est important de bien dimensionner sa pompe, car c’est grâce à ce calcul que vous pourrez optimiser son fonctionnement et sa consommation d’énergie. Pour faire votre dimensionnement, il faudrait alors déterminer la puissance thermique nécessaire à votre logement. À cet effet, il faudra utiliser des logiciels de calculs pour avoir de bons résultats. Par exemple, dans le cas d’une pompe à chaleur classique, le logiciel pourra générer des graphes afin de comparer la puissance calorifique de l’appareil et la température extérieure.

De même, il pourra faire une évaluation parfaite des déperditions thermiques, de la superficie et de la hauteur des pièces. Sur la base de ces analyses, le logiciel pourra déterminer la puissance adéquate pour votre logement, ce qui vous permettra de choisir la pompe à chaleur idéale. Il est alors important de faire un bon dimensionnement. En cas d’erreur, vous risquez d’altérer la performance de votre appareil.

Le coefficient de performance

Lors du choix de la pompe à chaleur idéale, il est aussi primordial de tenir compte du coefficient de performance (COP). En effet, c’est grâce à ce paramètre que vous pourrez faire des économies d’énergie et réduire le montant de vos factures.

Pour trouver le COP, il faudra évaluer le rapport entre l’énergie thermique produite par la pompe et l’énergie électrique dont l’appareil a besoin pour fonctionner. Plus le résultat de ce rapport est élevé, plus vous pourrez faire des économies d’énergie. De ce fait, avant d’acheter votre PAC, tâchez toujours d’évaluer son COP afin de faire le meilleur choix possible.

Installer une unité extérieure

Installer une unité extérieure
Installer une unité extérieure

Une fois que vous avez trouvé la pompe à chaleur parfaite et que vous avez réalisé votre étude thermique, vous pouvez commencer l’installation proprement dite du système. En parlant de système, sachez que votre pompe à chaleur est un ensemble constitué d’une unité extérieure et une unité intérieure. Pour l’implémentation du système, mettez d’abord en place l’unité extérieure. Vous pouvez la placer dans votre jardin ou votre cour.

Si vous réussissez à bien positionner l’unité extérieure, vous pourrez optimiser le COP de l’appareil et payer moins de factures. Elle pourra facilement capter l’air chaud avec efficacité (cas d’une pompe à chaleur air/eau ou air/air).

Mettre en place une unité intérieure

Après l’installation de l’unité extérieure, procédez à l’implémentation de l’unité intérieure. Ici, il faudra connecter cette unité au circuit de chauffage central. Dans certaines circonstances, vous avez aussi la possibilité de raccorder à cette unité votre radiateur ou votre plancher chauffant. Pour une meilleure disposition, il est conseillé de disposer cette unité intérieure sur le même niveau que l’unité extérieure. En procédant de la sorte, il y aura de meilleurs échanges entre le milieu extérieur et le milieu intérieur.

Pour mettre en place cette unité intérieure, transposez cette enceinte proche d’un mur. Hormis cela, vous pouvez la mettre à proximité de votre chaudière. Une fois posée, vous pourrez utiliser des raccordements pour créer le lien entre ces deux unités. Si la connexion est bien établie, vous pourrez mettre en marche votre pompe à chaleur. Pour optimiser ce processus, il est souvent recommandé de bien isoler les parois des murs. Ainsi, votre appareil pourra fonctionner de manière optimale.

Prévoir un circuit de fluide frigorigène

Après avoir installé les deux circuits, vous pouvez considérer que votre pompe à chaleur est bien installée. Mais, pour finaliser l’installation, il est préférable de prévoir un circuit frigorigène dans le système. Ce circuit a principalement pour rôle de faire circuler la chaleur entre les deux unités. Ce circuit pourra fonctionner normalement si les deux unités sont bien connectées. Idéalement, il est préférable de mettre un circuit de fluide frigorigène pour les pompes à chaleur air/eau et les pompes à chaleur air/air.

Lorsque vous décidez de raccorder un circuit de fluide frigorigène, il est important de choisir un très bon fluide. Cela facilite les transferts de chaleur. Mais, il faut notifier que le fluide ne reste pas dans le système. Suivant le fonctionnement de votre pompe, le fluide pourra se transformer en gaz grâce aux calories.

Recourir à des aides financières pour diminuer le coût des prestations

L’installation d’une pompe à chaleur est une prestation qui peut être facturée très cher. Pour faire baisser les dépenses, il est souvent conseillé de faire recours à des aides financières. À cet effet, vous pourrez par exemple profiter des mesures du gouvernement telles que MaPrimeRenov, la TVA à taux réduit, l’aide de l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, etc. Par exemple, avec MaPrimeRenov, vous pourrez bénéficier d’une petite remise sur l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.

De même, si vous optez pour l’aide de l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, vous pourrez avoir des primes allant de 900€ à 1800€ pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.

Hormis ces aides, vous pouvez aussi bénéficier de celles des organismes locaux ou de certains fournisseurs d’énergie. De cette façon, vous pourrez diminuer les charges liées à l’implémentation de votre pompe à chaleur.