Multi Split

Climatisation Multi-Split : comment équiper plusieurs pièces ?

chauffage climatisation multi split

La climatisation et le chauffage comptent parmi les dépenses énergétiques dont on doit se charger périodiquement. Les technologies encore fréquemment utilisées pour générer les énergies requises ne sont pas très écologiques pour la plupart. Pourtant, dans le contexte environnemental actuel, il est primordial de prendre des mesures adéquates sur ce plan.

L’installation d’une climatisation multi split figure parmi les solutions les plus efficaces pour obtenir des résultats convaincants dans le domaine. Ce dispositif est intéressant dans la mesure où il combine les fonctions de clim et celles de chauffage (lorsqu’elle est réversible). Vous avez la possibilité de positionner une unité intérieure dans chaque pièce de la maison. Pour que cette entreprise soit une réussite, il faut que plusieurs mesures soient prises convenablement.

Daikin climatisation bi-split

Évaluer les besoins de la maison

Les besoins pour une habitation donnée peuvent varier en fonction de  paramètres spécifiques. Les dimensions de celles-ci sont un des points à prendre en compte. Pour choisir un dispositif de chauffage, il faut connaître le volume total à chauffer. Comme les hauteurs des plafonds sont standardisées, connaître la superficie totale des pièces intérieures suffit pour identifier la puissance nécessaire de chauffage. Ensuite, il faut se pencher sur la température moyenne au sein de l’habitation durant l’année.

Pour les maisons situées dans le sud, les hivers ne sont pas trop rudes. Le chauffage ne va ainsi principalement servir que la nuit. Quant à la climatisation, elle sert surtout en été. Durant la période estivale, il n’est pas nécessaire de régler des paramètres spécifiques. L’essentiel est que le tout soit en mesure de produire de l’air frais quand il fait chaud.

Si vous souhaitez utiliser un climatiseur multisplit, il faut aussi évaluer le nombre d’unités intérieures qu’il sera nécessaire d’installer. Chaque unité ne sera réellement effective que pour une pièce donnée. Ainsi, il faut une unité par pièce pour réellement obtenir la bonne température. La configuration des pièces est un critère à étudier sérieusement pour une bonne réussite de l’opération.

Choisir un modèle réversible ou non

Les climatisations peuvent être de type réversible, mais cette fonction peut ne pas être mise en place si vous n’en avez pas besoin. La possibilité d’utiliser la fonction de chauffage n’est intéressante que pour les maisons qui ne disposent pas encore de système pour cela. C’est notamment le cas des habitations neuves. Pour d’autres maisons, il est nécessaire de remplacer le système de chauffage existant, parce qu’il est trop vieux et peu performant.

Comme on peut s’y attendre, il y a une légère différence entre le modèle reversible et le modèle standard en termes de prix. Le fonctionnement utilise le même principe, soit celui de l’usage du liquide frigorigène. Celui-ci se charge de capturer la chaleur présente dans l’air extérieur. Elle s’y trouve sous forme de calories, qui peuvent être collectées par ce liquide.

Le tout est diffusé à l’intérieur de votre pièce par l’unité correspondante. Le même principe est utilisé pour le modèle réversible, il peut à la fois chauffer ou rafraîchir l’intérieur de la pièce selon le besoin. Des travaux supplémentaires sont donc à prévoir pour que l’ensemble soit fonctionnel. Si vous possédez déjà un système de chauffage fonctionnel et efficace, il vaut mieux opter pour une climatisation multi-split standard et éviter les dépenses excessives.

La problématique des dépenses à engager

Comme pour toute installation domestique d’assez grande envergure, il est requis de prévoir des dépenses particulières. Il faut que celles-ci soient évaluées avec un maximum de précisions pour éviter des mauvaises surprises. Aussi, les particuliers ont accès à certaines aides pour le financement de ce type d’initiative. Dans le cadre de sa politique d’abandon progressif des énergies fossiles, l’Etat assiste les citoyens qui utilisent des énergies éco-responsables.

Constituer un devis pour évaluer les frais à engager

Afin de procéder à une estimation juste des dépenses à prévoir, il convient d’établir un devis adéquat. La pose d’unités pour une climatisation multi-split implique l’usage de plusieurs autres éléments. Par exemple, il faut des conduits de longueur spécifiques pour assurer le déplacement du liquide frigorigène vers les zones destinées.

Ces conduits doivent bénéficier d’une bonne protection pour qu’elles puissent résister à l’usure. Enfin, des câbles électriques vont également servir pour l’alimentation en électricité des équipements mis en place. Les coûts selon les habitations vont grandement varier, en raison des différentes configurations possibles.

Climatisation Daikin bi-spli Inverter

La possibilité d’installer des unités au fur et à mesure

Les dépenses engendrées par l’installation de plusieurs unités multi-split peuvent atteindre des sommes assez conséquentes. Par ailleurs, plus il y a de pieces dans votre maison, plus la facture finale va être élevée. L’idéal, pour réaliser des économies, serait donc de faire la mise en place des unités de manière progressive. Le dispositif sera opérationnel même si vous n’ installez que quelques-unes au départ.

Il est conseillé de prioriser les pièces de vie, dans lesquelles vous passez le plus de temps. Les autres zones de la maison pourront recevoir une unité par la suite. Pour connaître le budget à prévoir, il est possible d’établir un devis à l’avance pour chaque étape.

Les aides financières pour la clim multi-split

Le climatiseur multi split est un système permettant d’exploiter une source d’énergie renouvelable, on parle ici de dispositif aérothermique air-air. Vous aurez la possibilité de bénéficier d’aides financières en provenance du gouvernement.

Celui-ci prend des mesures pour encourager la transition vers une utilisation des énergies propres. Toutefois, afin de bénéficier de ces aides, il faut respecter scrupuleusement les critères imposés. Essentiellement, les aides sont sous forme de crédits d’impôts.

Les démarches administratives requises

Les travaux à effectuer sur une habitation vont souvent nécessiter le suivi de démarches diverses. En effet, il y a des obligations vis-à-vis de votre commune pour ce type de travaux. Pour les personnes dont le bien est en copropriété, certaines conditions sont requises avant de procéder à l’installation de ce type de dispositif.

Les autorisations à demander auprès de la commune

Il est important d’approcher votre commune pour en savoir plus sur les démarches à suivre avant d’entamer des travaux. Dans l’ensemble, les règles sont généralement similaires pour les différentes municipalités, mais certaines d’entre elles peuvent présenter des critères qui leur sont propres. L’élément principal qui sera pris en compte est la superficie totale de votre maison. Quand celle-ci dépasse les 40m2, il est impératif de faire une demande de permis avant d’avoir le droit de commencer quelconques travaux. Approchez votre commune pour prendre connaissance des documents requis. Celle-ci peut prendre jusqu’à un mois avant de vous délivrer son accord, alors il vaut mieux s’y prendre rapidement.

La pose de clim multi-split en copropriété

Dans le cas où le bien est une copropriété, vous ne pouvez pas effectuer de travaux sans prévenir les autres propriétaires. Par ailleurs, la plupart du temps, une clause est déjà mise en place en prévision de ce genre d’évènements.

Si la clause s’oppose à la mise en place d’un climatiseur multi-split, vous pouvez toujours demander à faire passer un vote. Si les copropriétaires votent en votre faveur, alors vous pourrez commencer les travaux. Autrement, vous n’aurez pas le droit de procéder l’installation de vos unités de clim multi-split.

Préparer les plans pour l’installation

L’élaboration de plans pour votre climatisation multi-split est une étape importante. Notamment, elle permet d’identifier les différentes longueurs de conduits et de câbles électriques requises pour l’installation. Cela aide également à identifier clairement le tracé, ainsi que les emplacements des trous à percer dans les murs. Les détails doivent être évalués de manière stratégique, et par exemple, concernant les câbles, il faut prendre en compte la distance qui les sépare du tableau de contrôle électrique.

Plus les emplacements des unités sont éloignés de celui-ci, plus ce sera coûteux d’effectuer un raccordement convenable. C’est donc une manière efficace de contrôler au mieux les dépenses à venir. 

Établir des plans évite également qu’on ne soit face à des éléments imprévus pendant la phase d’installation. Au moment de la conception des plans, on peut en effet vérifier si le tracé envisagé ne rencontre pas d’obstacles divers.

L’importance de confier la tâche à un professionnel

En raison du caractère particulier de la climatisation multi-split, il est fortement conseillé d’en confier à un expert agréé. Certains éléments présents dans ce dispositif sont en effet très dangereux pour les utilisateurs. Ensuite, l’aide d’un professionnel va aussi vous apporter bien d’autres avantages.

Le danger du liquide frigorigène

Ce produit en particulier est celui qui présente le plus de risques vis-à-vis de l’utilisation de ce dispositif. En raison de son caractère nocif, il n’est pas permis aux particuliers de le manipuler. Pour les professionnels, il ne leur est possible que lorsqu’ils disposent d’une certification qui leur donne les autorisations requises. Un tel certificat s’obtient en suivant une formation adéquate concernant la manière de manipuler ce liquide donné.

Un devis pour évaluer les dépenses

Un professionnel est également en mesure de vous proposer un devis fiable. Il peut vous fournir l’assistance qu’il faut afin d’effectuer une évaluation détaillée des dépenses à venir. Faire le devis uniquement par vous-même sans aucune assistance, peut contribuer à rendre celui-ci bien moins pertinent.

Vous ne risquez pas ce problème si un professionnel vous assiste. La préparation des détails du devis se fait en étroite collaboration avec vous. Cela assure que le résultat final soit bien en concordance avec les besoins que vous avez.

Les processus à suivre pour la pose des unités

On commence d’abord par mettre en place les supports qui vont accueillir les différentes unités, aussi bien à l’intérieur qu’ à l’extérieur. Vous devez vous décider si vous souhaitez placer cette dernière au sol ou bien en hauteur. Une fois que les supports sont en place, il faudra percer des trous aux points adéquats, pour le passage des conduits. Ensuite, procédez au positionnement des câbles électriques et conduits pour les différents raccordements à faire.

Ce n’est qu’après cette étape, que vous devez mettre en place les protections nécessaires pour ces éléments. Les unites sont à poser en dernier, et on pose d’abord celle extérieure, puis celles d’intérieur. Ensuite, on doit se charger de tester l’étanchéité des conduits. Il s’agit d’une étape cruciale, car une fuite du liquide frigorigène serait hautement risquée pour les habitants du logement.

Plutôt que de directement injecter ce liquide, on commence d’abord un test avec le gaz qu’est l’azote. Si l’ensemble circule correctement sans causer la moindre fuite, on peut procéder à l’injection du liquide frigorigène. Ce liquide nécessite des gestes techniques spécifiques, et sa pose est considérée comme une action à part. On commence par retirer l’air présent, et faire en sorte que l’espace intérieur soit bien pressurisé. Ce n’est qu’après qu’on peut se charger de faire circuler le liquide dans le conduit.